Shawn Colvin : son univers “Folk n’ Roll”

Shawn Colvin

Originaire de Vermillion dans de Dakota du Sud, Shawn Colvin est une artiste à part entière. Découvrant la guitare à l’âge de 10 ans, elle se produit pour la première fois sur scène 5 années plus tard sur le campus de l’Université de l’Illinois. Ses racines profondément ancrées dans la musique country, l’identité musicale de la jeune femme se construit alors peu à peu, voyageant du Texas où elle jouera dans un groupe de Western swing band, pour finalement s’installer à New-York où elle fera la rencontre déterminante du producteur John Leventhal.

Signé sur le label Columbia Records son premier album Steady On, sorti en 1989, remporte un franc succès et gagne le Grammy Award du meilleur album folk contemporain en 1991. Les albums suivants s’enchaînent alors, vient Fat City en 1992, un album de reprises en 1994, Cover Girl, puis un album live en 1995.

Mais c’est en 1996 que survient la véritable consécration avec la sortie de A Few Small Repairs et le single « Sunny Came Home »qui gravitera dans le top 10 aux États-Unis pendant plusieurs semaines et permettra à la guitariste-chanteuse de remporter en 1998 deux Grammy Awards pour la chanson mais également l’album de l’année. Dès les premières notes du titre en effet, impossible de se défaire du riff de guitare accrocheur et de la mélodie enjouée, qui dénote de façon assez surprenante avec un clip aux accents plutôt sombres. En concert, elle aime appeler cette chanson sa “ballade meurtrière”, et le public ne manque pas de s’extasier en entendant cette douce vengeance mélodieuse qui évoque le retour de Sunny dans sa maison pour corriger les injustices dans la ville de son enfance.

Changement de label (Nonesuch Records) mais pas de style en 2006, Colvin s’offre sur l’album These Four Walls la venue d’invités de marque tels que Patti Griffin et Teddy Thompson. Les titres « Cinnamon Road » et « Let It Slide », pour ne citer qu’eux, sont dans la parfaite continuité d’une folk épurée mais néanmoins très efficace. La chanteuse est passionnée et cela s’entend, chaque chanson apporte son lot de frissons et d’émotions tout en laissant entendre une maîtrise parfaite des instruments.

Pour sa dernière sortie en date (juin 2012), Shawn Colvin nous invite à voyager dans son univers teinté d’espoir et de mélancolie, en témoigne la touchante « Up On That Hill » qui dévoile un songwriting intimiste nous permettant de partager un peu plus ses expériences personnelles. Les 11 titres de l’album contiennent tous cette touche particulière, portée par une voix calme et envoûtante.

Comme un livre ouvert, l’artiste livre ici ses sentiments pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Les beaux jours arrivent et si vous ne connaissez pas encore Shawn Colvin, il est grand temps de découvrir cette artiste surprenante qui deviendra à coup sûr la bande son de votre été.

Pour plus d’informations : http://www.shawncolvin.com/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s